Que deviendront les plateformes de liens en 2012

Aujourd’hui, vous allez être inondés de contenus. A l’initiative de Daniel de Seomix, nous sommes 17 à publier, le même jour à la même heure, notre avis sur les perspectives que nous réserve 2012 en ce qui concerne les plateformes de contenus sur le web. Je vous encourage donc à aller voir le point de vue des collègues :

Après cette belle liste de liens qui m’a pris au moins 15 minutes à mettre en forme, il est temps de passer aux choses sérieuses. Alors voilà, my 2 cents.

Etat des lieux

Je suis à la fois utilisateur et administrateur de plateformes de contenus, qu’il s’agisse de blogs, d’annuaires, de communiqués de presse ou de digg-likes. J’ai donc une vision des deux côtés de la barrière, si barrière il y a, puisqu’après tout, soyons clairs, le but du jeu reste de faire des liens.

La prolifération des plateformes de communiqués de presse ces derniers temps, qu’ils soient thématiques ou généraliste, est à première vue une bonne chose pour les référenceurs qui les utilisent : davantage de domaines référents, davantage d’endroits où placer ses liens.

Mais cette prolifération risque également d’attirer les yeux du grand G sur ce type de plateformes. On aura beau créer des sites réservés à certaines thématiques, cacher les noms des auteurs ou publier des contenus sans liens pour noyer le poisson, certains ont déjà commencé à intéresser les équipes de lutte anti-spam et autres Quality Raters.

Duper Google

Google Panda, filtre sur l'index de Google destiné à lutter contre les fermes de contenus

Après Panda, que nous réserve Google en 2012 ?

Aujourd’hui l’enjeu n’est plus de trouver des endroits où publier ses contenus, mais plutôt de trouver le moyen de maquiller suffisamment nos fermes de liens pour qu’elles n’attirent pas l’attention. Je vois des idées fuser dans tous les sens : CMS exotiques, liens vers des sites d’autorité, « un contenu sans liens sortants pour 2 contenus avec », interview de votre site … Au moins la sphère SEO n’a pas cessé de fourmiller, c’est plutôt bon signe.

Il est évident que, la plupart des sites de communiqués de presse SEO, des annuaires ou des digg-likes utilisant des solutions techniques très similaires voire identiques, il doit bien être possible quand on a la puissance de calcul d’un moteur de recherche de les détecter. Encore que … Est-il si facile pour un algorithme de déterminer quel site est une ferme de liens et quel autre présente du « contenu pertinent » ? Doit-on s’attendre à voir fleurir en 2012 un filtre ou une mise à jour de l’algo destinée particulièrement à lutter contre la génération de liens « non-naturels » ?

Je crois pour ma part que nos plateformes de publication ont, pour la plupart, encore de beaux jours devant elles.

Et après ?

Malgré tout, on se retrouve aujourd’hui avec une multitude de sites dont la plupart n’apportent que peu de jus et sont assez peu utilisés. Finalement les plateformes dignes d’intérêt sont toujours les mêmes, et on en a déjà fait le tour. Bien sûr, leur utilisation reste toujours intéressante, et on peut compter sur leurs administrateurs pour faire en sorte qu’elles évoluent.

Mais le modèle du site de communiqués de presse gratuit a peut être fait son temps. Certains ont déjà choisi de lancer des offres payantes permettant de publier des contenus chez eux, et je les comprends : après tout, modérer les articles soumis (je ne parlerai pas de la qualité desdits articles, je ne voudrais vexer personne :p), c’est du temps. Passer du temps bénévolement pour aider des prestataires à satisfaire leurs clients, ça va 5 minutes. Je ne vois pas de raisons pour que ce type de services ne se développe pas, d’autant que la qualité suit.

Je pense que nous devons donc continuer d’être imaginatifs, et trouver de nouvelles pistes pour le netlinking. Nouvelles ou pas d’ailleurs, puisqu’après tout, certaines vieilles recettes fonctionnent toujours aussi bien 😉

Cet article a été publié dans Référencement Naturel par . Mettez-le en favori avec son permalien.
  • Pingback: CP : Pourquoi se priver de +100 referrers ? (et un cadeau iMacro bonus)()

  • Pingback: Utiliser facilement, rapidement et sans risques les digg likes et bookmarks()

  • Pingback: Outils netlinking 2012()

  • http://www.infiniclick.fr/ Hervé@agence web

    Très bonne analyse Julien 😉

    Moi aussi, j’ai l’impression que ces sites vont se faire « choper » un jour tant ils sont de plus en plus nombreux avec bien trop souvent la même structure.

    J’espère juste que ce sera le plus tard possible car je les utilises également pour mon netlinking.

  • Pingback: L'avenir des sites de communiqués de presse et annuaires en 2012 | VuDuWeb()

  • Pingback: Digglikes, Annuaires & Communiqués de presse en SEO()

  • http://www.renaud-joly.fr Renaud JOLY

    Dans le genre maquiller les fermes, il y a aussi le fait d’avoir des interactions : like, notation, partage / citation, commentaires. Ces interactions crédibilisent les plateformes ou à défaut les contenus. Bien sur c’est plus compliqué à générer / déclencher voire simuler mais cela mérite que l’on se penche sur le sujet.

  • Pingback: Annuaires, CP & digg-like pour votre netlinking en 2012 | | NaunauteNaunaute()

  • Webdesigner

    J’aime bien la conclusion et les vieilles recettes 😉

  • Pingback: Annuaires, CPs, Digglikes… Sont-ils tous mort ?()

  • Pingback: L'évolution des backlinks de CP()

  • http://ping.hounkpe-media.fr/ Samuel@communiqués de presse

    Je pense aussi que les services payants vont se développer, personnellement je pense fermer mes sites de CPs au public, et établir une inscription payante!

  • http://www.gnomecorp.com/ Aurélien Delefosse

    Proposer du payant n’est pas une hérésie en soit, il faut que cela vaille le coup et que Google en considère pas cela comme du lien payant un jour ou l’autre.
    En attendant, rien ne vaut un réseau perso couplé avec les différents sites des copains. 😉

  • Panneaux solaires

    Il serait intéressant de trouver l’idée qui pourrait révolutionner l’effet de mode des cp. Il y a de plus en plus de site, et en faite, à part une arbo plus courte, ils font la même chose que les annuaires presque.
    Et faut en prime se battre contre la duplication car les auteurs ne sont même pas capable d’apprécier un service qui peut les servir

  • http://www.diije.fr/ Julien Deneuville

    @Hervé : je pense que Google va s’y intéresser de plus en plus. Cela dit, il lui sera difficile à mon avis de déterminer quel site est une « ferme de liens » et quel autre est un véritable blog.

    @Renaud : la survie de ce type de sites passe peut être effectivement par là.

    @Webdesigner : par contre le spamco ça fonctionne pas ici 😉

    @Samuel & Aurélien : je crains que les SEO francophones ne soient pas encore mûrs pour passer à des offres payantes. Mais ça viendra.

  • Sylvain

    Je rejoins l’analyse de Renaud. Les partages sociaux sont à mon avis un excellent moyen de cutionner les publications. Mais c’est loin d’être gagné pour certaines plateformes généralistes.

  • http://www.chezmike.fr/ Keeg@lunettes

    Je ne suis pas persuadé que la bonne direction à prendre est le payant pour les CP. Dans de rares cas, peut-être. Mais majoritairement, non. Pour les administrateurs, je le conçois plutôt comme une ouverture de porte dans le cadre d’échange en tout genre (connaissance, compétence, liens, auteurs…). Il faut bien sûr que mettre en corrélation avec le temps passé.

    Peut-être faire un mix gratuit / payant selon les apports des utilisateurs ?

  • http://www.elder-scrolls-5.fr Daniel

    Le payant me rend décidément frileux pour ces plateformes.

    Certes, cela permet de s’assurer qu’elles seront clean mais cela revient à de l’achat de lien. Et rien ne prouve que l’achat du statut VIP permettra un réel retour sur investissement sur le long terme par rapport à des liens créés sur des plateformes gratuites…

  • http://www.diije.fr/ Julien Deneuville

    Le problème des plateformes gratuites, c’est qu’elles sont soumises au bon vouloir de leurs administrateurs. Personnellement je ne payerais pas pour une plateforme m’offrant un service similaire à ce qui se fait actuellement gratuitement. Mais si l’on me propose, par exemple, des interactions sociales avec mes publications, ça devient un peu plus intéressant.

  • http://www.el-annuaire.com El-annuaire

    Nous citons tous les deux le même article dans nos billets respectifs :) Personnellement, à la vue de cette prolifération assez récente de plateformes de communiqués de presse, mon réflexe est de réduire considérablement le nombre de posts, de news ou d’articles envoyés, je sélectionne très scrupuleusement certaines plateformes et ne viens plus sur aucune autre :)

  • album photo

    Déjà on aide pas mal Google dans la recherche des fermes de liens en utilisant toujours WordPress pour son CP (bon ok pas tous, mais ça représente bien 80% et je suis sympa).
    Ensuite à ce que je sache, Google n’a pas pénalisé les annuaires en tant que tel, il a juste sanctionner des sites avec du DC et peut être pas assez de contenu. Les annuaires ont donc augmenté le nombre de caractères des descriptions et on mis un point d’honneur à la chasse au DC.

  • Martin@photographe

    Je pense qu’il va falloir de plus en plus thématiser les CPs pour qu’ils soient visibles en tant que Blog lambda sur un seul sujet et pas un four tout constitué de divers sujets qui n’ont rien avoir les uns aux autres. (après ce n’est que mon avis, je débute en réf).